Psychopathologie de la perversion : une clinique contemporaine de la violence

Pascal Roman

Abstract


Le projet de cet article est double :

-                il s’agit d’une part d’interroger la psychopathologie de la perversion à partir de l’évaluation des rapports complexes qui existent entre violence et psychopathologie, on pourra dire aussi entre agir et psychopathologie

-                il s’agit d’autre part de mettre au travail les repères métapsychologiques à partir desquels peut être pensé ce mode d’organisation/d’aménagement psychique de la personnalité, afin d’apporter une contribution à la compréhension des dynamiques psychiques engagées dans ce que l’on nomme la perversion, au service du travail psychothérapeutique.

Cette contribution s’appuie sur un double champ d’expérience :

- d’une part l’expérience de l’expertise psychologique judiciaire, qui donne à rencontrer de manière très fréquente la clinique des transgressions sexuelles, avec, au centre de cette clinique, la question de la perversion,

- d’autre part l’expérience clinique de la rencontre d’adolescents engagés dans des agirs sexuels transgressifs, dans un cadre de recherche et dans un cadre de pratique clinique de consultation et de psychothérapie.

Avant d’aborder un certain nombre de points de vue théoriques permettant d’affiner une compréhension psychodynamique de la psychopathologie de la perversion, une double mise au point s’impose concernant les rapports complexes entre agir et psychopathologie et concernant la manière dont la pratique de l’expertise psychologique judiciaire rencontre la question de la perversion. Je précise déjà que la clinique de la perversion se trouvera mise à l’épreuve dans le champ de la clinique adulte d’une part, dans celui de la clinique adolescente d’autre part.


Full Text:

PDF HTML

Refbacks

  • There are currently no refbacks.